Alors voilà, je me lance.

 

J’ai du mal à faire vivre mes réseaux sociaux car j’ai l’impression que seule la beauté aseptisée fait rêver et vendre, je le comprends totalement et il n’y a aucun jugement de ma part.

 

Mais ce n’est pas ma philosophie et j’ai quitter mon ancien travail pour faire le métier que j’aime tant avec ma propre philosophie, la beauté bien-être pour toutes.

M’occuper des femmes, de toutes les femmes. Mais aussi des femmes isolées, âgées, en fauteuil, qui ont la maladie d’Alzheimer, etc….quelquefois des hommes aussi.

Proposer la beauté déculpabilisante, feelgood, honnête, sans filtre. Proposer des maquillages et des protocoles uniques qui sortent des modes, et qui sont réellement adaptés aux besoins et envies de chacune. La beauté qui fait du bien, la beauté joyeuse.

 

Je souhaite vous montrer du vrai. Je croise au travers de mon travail des femmes, “ mes petites mamies “, “ mes merveilleuses “, “ mes courageuses “ ! Car oui, dans la situation actuelle, je ne sais pas si j’aurai le courage d’affronter leur quotidien comme elles le font.

J’ai envie de les célébrer, ces femmes, ces êtres chers. Sans elles, aujourd’hui, nous n’en serions peut-être pas là.

Elles ont parfois été stoppées en plein vol dans leur vie en un instant. Ou lentement absorbées par diverses maladies qui les empêchent de savoir comment elles se prénomment, ou tout simplement de parler, de bouger.

Mais ce sont des femmes qui, malgré tout, sont là, bien présentes. Certes isolées et parfois malheureusement oubliées, mais elles sont là avec leur âme, leur vie, leurs émotions, leur vécu, leurs envies, leurs maux, elles sont là… Alors j’ai envie de vous les conter au travers de mes interventions.

J’ai aussi envie de vous dire qu’il va falloir faire un paquet d’activité cérébrale, de sudoku. De veiller sur et regarder l’autre, pour faire travailler notre cerveau afin de retarder la perte de mémoire au fil du temps. Mais c’est un autre sujet.

Ceci étant, je vous présenterai donc dorénavant ces femmes, ces soleils, ces vies, sans les montrer comme à mon habitude. Je vous partagerai ce lien riche qui se crée au fils de mes interventions et dont je ressens une énorme gratitude de les vivre pleinement.

Mes massages faciaux, mes beautés des mains, mes poses de vernis n’ont jamais eu autant de sens à être effectués et reçus.

Nous sommes toutes liées, qu’importe nos âges, nos situations, nos conditions de vies… On appelle aussi ça la sororité, non ?
EM